Warning: Use of undefined constant HTTP_USER_AGENT - assumed 'HTTP_USER_AGENT' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/wikibricolage/wp-content/themes/jannah/header.php on line 1
L’évacuation des eaux usées
PlomberieThéorie

L’évacuation des eaux usées

L’eau utilisée dans les appareils sanitaires est évacuée par une canalisation raccordée à un réseau d’évacuation communal (tout-à-l’égout) ou à un réseau privé (fosse septique ou micro-station).

Chaque point d’eau doit être relié à la canalisation d’évacuation la plus proche si elle a une section suffisante, ou doit disposer d’une canalisation spécifique raccordée au collecteur général.

Les différents noms de l’eau

  • Eau d’alimentation arrivant sous pression = “eau forcée”.
  • Eau s’évacuant des éviers, salles d’eau, machines à laver = “eaux usées” ou “eaux ménagères”.
  • Eau d’évacuation des W.C. = “eaux vannes”

Section des tuyaux d’eau

La section d’une canalisation d’évacuation d’eau n’est pas choisie au hasard. Elle dépend de l’appareil sanitaire. Dans tous les cas, une canalisation trop grosse est déconseillée car elle entraîne un passage trop rapide de l’eau pouvant provoquer du bruit et une dépression qui vide les siphons.

On conseille les diamètres extérieurs suivants :

  • évier ou bac à laver : 40 mm
  • lavabo ou bidet : 32 mm
  • lave-linge ou lave-vaisselle : 32 mm
  • douche : 40 mm
  • baignoire : 40 mm
  • W.C. : 80 mm

La section de la canalisation qui évacue l’eau de plusieurs appareils en même temps doit avoir une section proche de la somme des sections des appareils.

Il s’agit bien de la somme des sections et non pas de la somme des diamètres (voir tableau ci-dessus).

DIAMÈTRE ET SECTION

Un tuyau de 50 mm de diamètre a une section près de 2,5 fois supérieure à celle d’un tuyau de 32 mm de diamètre. Ainsi, un tuyau de 40 mm peut évacuer en même temps un évier et un lave-vaisselle, et un tuyau de 50 mm permet d’évacuer tous les appareils d’une salle de bains.

PENTE

Pour que l’eau ne stagne pas et s’évacue, il faut que les canalisations soient en pente. Une pente de 3 à 5 cm par mètre convient à tous les appareils sanitaires. Dans certains cas, on se satisfera d’une pente de 1 cm/m. On évitera cependant les pentes trop fortes qui entraînent une évacuation trop rapide de l’eau provoquant des bruits d’écoulement et le risque d’une dépression.

Pour les appareils fixés en hauteur (lavabo), éviter une pente trop forte et préférer une chute verticale suivie d’une faible pente.

ÉLÉMENTS D’UNE ÉVACUATION

Voilà les ÉLÉMENTS D’UNE ÉVACUATION

Les siphons

Chaque appareil sanitaire doit être pourvu d’un siphon qui évite le refoulement des odeurs. Un siphon est une sorte de chicane qui retient en permanence un peu d’eau. Celle-ci constitue une barrière aux odeurs.

Un conseil : choisir un siphon démontable ou avec bouchon de dégorgement pour permettre le débouchage éventuel et la récupération d’objets tombés dans le vidage

Les tuyaux

Les tuyaux en PVC – conçus pour résister à l’eau chaude – sont vendus en différentes longueurs et en différents diamètres.

Les raccords

Dans chaque diamètre, on trouve les raccords permettant n’importe quel parcours de canalisation : manchon pour abouter deux tuyaux, coudes aux différents angles, raccord en Y, manchon de réduction…

à voir:

Les étapes d’une installation d’évacuation

Que l’on réalise l’installation complète d’une salle de bains ou que l’on ajoute un simple lave-mains, les règles et les étapes à suivre sont les mêmes. Elles sont seulement plus ou moins complexes.

  • Fixer provisoirement tous les appareils sanitaires (lavabo, baignoire…).
  • Repérer les canalisations existantes qui alimenteront la nouvelle installation.
  • Dessiner un croquis de l’installation en positionnant les appareils sanitaires, les canalisations d’alimentation et d’évacuation, les éléments de plomberie déjà en place (chauffe-eau, canalisations…).
  • Tracer sur le mur le passage des canalisations : évacuation, eau froide, eau chaude.
  • Percer les passages de tuyaux dans les murs, les cloisons et les planchers. Prévoir un trou d’un diamètre supérieur à celui du tuyau pour la dilatation. Gainer le tuyau avec une gaine plastique pour canalisation afin d’éviter son contact avec la maçonnerie.
  • Faire la liste précise des éléments nécessaires : longueurs de canalisations, raccords, colliers de fixation, vanne d’arrêt, joints d’étanchéité.
  • Rassembler matériel et outils.
  • Repérer et tracer l’emplacement des colliers de fixation de chaque canalisation.
  • Percer les trous de fixation, cheviller et poser les colliers.
  • Poser un robinet d’arrêt avec purgeur au départ de la nouvelle installation.
  • Éventuellement, poser un réducteur de pression.
  • Poser les canalisations “à blanc” sans coller, souder ni serrer les raccords.
  • Réaliser l’assemblage définitif des canalisations et les fixer dans leurs colliers.
  • Équiper chaque appareil sanitaire de ses accessoires d’évacuation (bonde, siphon) et de sa robinetterie.
  • Poser les appareils sanitaires et les raccorder aux canalisations d’alimentation et d’évacuation.
  • Raccorder chaque canalisation à son réseau, après avoir coupé l’eau de l’alimentation et vidangé les conduites en ouvrant les robinets et le robinet purgeur.
  • Ouvrir l’eau et tester l’installation en suivant les différentes canalisations pour repérer une fuite malencontreuse.

Dans le cas d’une fuite, fermer l’arrivée d’eau, vidanger et réparer (serrage insuffisant, oubli d’un joint, soudure à refaire…).

Exemple de croquis d’installation

-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Stop AdBlock